Plage Navarrosse SAN - Société des Amis de Navarrosse-Biscarrosse, association 1901 agréée au titre de l'article L.141-1 du code de l'environnement.
FRANCAIS  ENGLISH  Ajouter aux FAVORIS  CONTACT  REFERENCES 
 
 
ACCUEIL
   DOCUMENTS
>    GENERALITES
      POLLUTION EAUX
      TOXICITE POISSON
      CONTAMINANTS
   FLORE
   ASSOCIATION
   ANALYSES
   GLOSSAIRE
   REFERENCES
   LIENS

   
  

GENERALITES SUR LA POLLUTION DES EAUX DE SURFACE

Cette fiche documentaire indique les contaminants détectés dans le sol et les eaux souterraines dans ou à proximité de sites militaires.

EUTROPHISATION

Processus d’eutrophisation
L'eutrophisation est le processus d'enrichissement de l'eau en nutriments. L'homme en est souvent le seul responsable. L'évolution est alors la suivante.

  • Dans un premier temps l'eau se trouble ce qui la rend peu propice à la baignade. Elle peut aussi dégager une odeur peu agréable.
  • Puis des algues, dont certaines sont toxiques, se développent. La baignade, devenue dangereuse est interdite.
  • Progressivement les poissons disparaissent.
Mesure de l’eutrophisation
Il existe trois méthodes principales pour mesurer l’avancement de l’eutrophisation : le disque de Secchi (qui mesure de la transparence de l’eau), la teneur en chlorophylle-a et la teneur en phosphore. Ces mesures sont fortement corrélées. La corrélation transparence / Secchi est résumée par le graphique suivant (d’après http://dipin.kent.edu/tsi.htm):
Relation Secchi/phosphore

CYANOBACTERIES


Que sont les cyanobactéries ?
" Les cyanobactéries sont des algues capables de produire, dans certaines conditions, des neurotoxines aussi toxiques que le venin de cobra. Rappelez-vous : au cours des étés 2002 et 2003, 26 chiens sont morts brutalement après un bain dans le haut Tarn. Une mort rapide (moins de 30 minutes) alors que le poids de certains chiens dépassait 40 kg. Des cyanobactéries ont été retrouvés dans leur estomac." (d’après Adour-Garonne http://www.eau-adour-garonne.fr).

Développement des fleurs d'eau
Les fleurs d'eau (blooms en anglais) sont le résultat d'une croissance très rapide des algues. La croissance des cyanobactéries peut dépasser un doublement par jour dans des conditions favorables.
Les fleurs d'eau forment une pellicule gélatineuse ou filamenteuse à la surface de l'eau de couleur rouge-brun ou vert bleu (cyan) dans le cas des cyanobactéries.

Evolution de la population cyanobactérienne
"Toutes les espèces citées ci-dessus [incluant anabaena et microcystis] ont été identifiées dans les eaux bretonnes bien avant que celles-ci n'aient atteint leur état actuel de dégradation. De présentes, elles sont malheureusement devenues très abondantes : si l'on pouvait déceler quelques individus par mL il y a 40 ans, il est aujourd'hui fréquent d'en compter 2-3 millions par mL. Ce changement d'échelle est très probablement lié à la surfertilisation des eaux en phosphore et azote" (d’après Observatoire Départemental de l'Environnement, Prolifération des cyanobactéries dans les eaux intérieures et conséquences sur les eaux de baignade et de consommation, 2003).

Toxicité des cyanobactéries
Les cyanophycées comportent environ 2000 espèces dont environ 40 produisent des substances toxiques, les cyanotoxines. Les espèces toxiques les plus répandues sont Anabaena et Microcystis.
La contamination peut se faire :

  • par ingestion d'eau (souvent involontaire lors d'une baignade)
  • par contact de la peau et surtout des muqueuses
  • par simple respiration de fines gouttelettes d'eau atomisées sous l'action des vagues et du vent.
Symptômes :
  • de type gastro-entérite : douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées
  • irritation ou vésications de la peau, de la bouche, de la gorge,
  • irritation des yeux, des voies respiratoires
  • maux de tête, étourdissements
  • réactions allergiques
  • Pneumonie atypique.
Dans les cas les plus graves il peut y avoir atteinte du foie ou du système nerveux.
Le premier accident grave attribué à des cyanobactéries s'est produit au Brésil en 1988. Environ 2000 cas de gastro-entérite ont été recensés, avec pour conséquence 88 décès. Les responsables étaient Anabaena et Microcystis à des concentrations de 1000 à 10000 cellules / mL (d’après Chorus and Bartram, Toxic cyanobacteria in water, p.116).

BIOAMPLIFICATION


La bioamplification est l'augmentation de concentration de produits toxiques dans les tissus d'un animal par rapport au milieu dans lequel il vit (s'utilise pour les animaux aquatiques). Le rapport entre les deux concentrations est le BCF (Bioconcentration factor). Quand un animal en mange un autre, la concentration augmente encore et peut dépasser 1000000. Voici quelques exemples de BCF :
 

DDT 54000
Dioxine 5000
Dichloroéthylène 1.1  6
Cyanotoxines Environ 20

Exemple de conséquences : l’affaire de Minamata
L’intoxication par des sels de mercure qui provoquent une encéphalopathie aiguë avec atteinte motrice et sensorielle fit, de 1953 à 1965, 111 victimes dont 41 morts.

 

SITUATION DU LAC DE CAZAUX-SANGUINET

Données obtenues
Phosphore : environ 50µg/L (P total, moyenne 1998/2001 mesures DDASS)
Secchi : environ 3 m (moyenne 2005 des mesures effectuées avec CCGL)
Cyanobactéries : Anabaena et Microcystis < 3000 cellules / mL (CCGL 2005)
Microcystine-LR : une seule mesure négative dans le lac nord (CCGL 2005).

Seuils
Phosphore : pas de seuil.
Secchi mini 1m pour eau de baignade.
Cyanobactéries maxi 100 000 / mL avec prédominance toxiques pour eau de baignade.
Taux de microcystine-LR dans l'eau potable : 1 µg/L dans l’eau de baignade 25 µg/L.

Conclusions
Eutrophisation : le lac contient largement assez de phosphates (ainsi que de nitrates) pour expliquer la turbidité de l'eau observée.
Qualité de l’eau de baignade : Présence de cyanobactéries (potentiellement toxiques) nettement en dessous du seuil mais les résultats sont très variables.
Qualité de l’eau de boisson : voir Lou Canalot et courrier DDASS.
 


Copyright  SAN 2011    Last update : 2011/10/11 11:28 PL&BL        346 rue des Nasses 40600 BISCARROSSE